Le PaVé dans la mare

Accueil du site > Les pièces > L’importance d’être constant

L’importance d’être constant

Oscar Wilde

mardi 9 septembre 2008

Comédie anglaise d’Oscar Wilde : 2 heures : 3 actes dans notre propre version : 5 h 4 f

« Deux jeunes hommes de la meilleure société tombent amoureux de deux jeunes filles ravissantes obsédées par l’idée d’épouser nécessairement un mari qui se prénommerait Constant.. Or il se trouve que leurs amoureux ne s’appellent pas Constant ! Mais qui sait, finalement, et qui sont-ils ? Après des rebondissements incessants et des coups de théâtre, tenant parfois du vaudeville et de la comédie musicale (sans musique...), tout ira pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles !.... »


L’Importance d’être Constant est peut-être la pièce la plus aboutie d’Oscar Wilde. Elle se regarde elle-même en souriant, sans se soucier de la légèreté ou de l’invraisemblance de l’intrigue. Elle a l’apparence de la légèreté mais laisse entrevoir parfois quelques prolongements philosophiques ou littéraires.

La pièce est bâtie sur un jeu de mot. Le titre, difficilement traduit en français par l’importance d’être Constant ou l’importance d’être Fidèle ou encore l’importance d’être Aimé, tient sa drôlerie de la ressemblance en anglais de Ernest (le prénom) et Earnest (sérieux, l’adjectif) : THE IMPORTANCE OF BEING EARNEST.

C’est dire que tout y tient dans les mots, dans le langage. C’est une délicieuse bulle de savon moins volatile qu’on ne croirait et que l’auteur baptise lui-même de Comédie frivole pour gens sérieux après avoir hésité sur Comédie sérieuse pour gens frivole.

C’est une pièce à part dans l’œuvre de Wilde mais les paradoxes y fusent comme dans les autres œuvres, les mots d’esprit aussi souvent moins anodins qu’il n’y paraît, ainsi que les aphorismes déroutants : "Le spirituel est, à coup sûr, un phénomène plus complexe que le comique" (Robert Merle-Oscar Wilde).

L’Importance d’être Constant (ou sérieux), ironique dès son titre, est un Vaudeville élevé à la dignité d’une oeuvre littéraire. C’est frivole, insolent, drôle, acide avec une amertume sous jacente.

Nous regardons la pièce, comme dit Gwendolen au soupirant agenouillé devant elle : "J’espère que vous me regarderez toujours comme vous me regardez en ce moment surtout quand il y aura du monde".

Pour le plaisir :
- "L’expérience est le nom que nous donnons à nos erreurs"
- "La vérité est rarement pure et belle et n’est jamais simple"
- "Vivre est la chose la plus rare du monde. La plupart des gens ne font qu’exister"
- "Un homme peut être heureux avec n’importe quelle femme aussi longtemps qu’il ne l’aime pas"
- "Quand les gens sont de mon avis, il me semble que je dois avoir tort"
- "Une question n’est jamais indiscrète. La réponse l’est quelquefois"
- "Quand son troisième mari mourut, ses cheveux de chagrin, sont devenus tout blonds"

Portfolio

Documents joints

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0